• Accueil
  • > Islam : 1400 esclaves sexuelles dans le Yorkshire (GB)

12 février, 2015

Islam : 1400 esclaves sexuelles dans le Yorkshire (GB)

Classé dans : — islamvouscache @ 19:20
  • Islam : 1400 esclaves sexuelles dans le Yorkshire (GB) autopromotion_adserverpub_728

Islam : 1400 esclaves sexuelles dans le Yorkshire (GB)

10458811_700_467

 

Sauvez les enfants ! 

Une enquête se referme sur l’abus des droits de l’enfant, une autre s’ouvre aussitôt.

 

violeurs-rochedale-3-

Autre gang : les violeurs de Rochedale.

Tout le monde pourrait penser que la Grande-Bretagne est une nation composée exclusivement de pédophiles. Le 4 février, un rapport sur les abus persistants d’enfants à Rotherdam, une ville du Yorkshire, a conduit à la démission de la totalité du Conseil Municipal et poussé le gouvernement central de Londres à mettre la ville sous sa tutelle et à prendre le contrôle du Conseil. Le même jour, le gouvernement a relancé une enquête sur d’autres violations des droits de l’enfant, plus près de la capitale, à Westminster. Ces  allégations sont historiques, puisqu’elles remontent jusqu’aux années 1970. Pourtant, ces deux affaires illustrent les difficultés à combattre les crimes sexuels, pour l’appareil politique britannique.

Le rapport sur Rotherdam, écrit par Louise Casey, une responsable du département des communautés, a confirmé que la plupart des plaintes effrayantes avaient déjà été diffusées dans un rapport précédent, par Alexis Jay, un ancien travailleur social en chef.

Il met en lumière qu’entre 1997 et 2013, plus de 1400 enfants mineures ont fait l’objet de viols en plein Rotherdam, la plupart sous l’emprise de Pakistanais. Des enfants n’ayant pas plus de 11 ans ont été violées, kidnappés et victimes de trafic humain vers d’autres villes ; beaucoup appartenaient à des foyers brisés et étaient confiés aux soins du Conseil à cette époque. Ms Casey a découvert que les employés du Conseil municipal se sont abstenus de faire le moindre rapport sur ces crimes, qui faisaient l’objet de vastes rumeurs, par crainte d’être accusés de racisme. Bien que le Conseil a été alerté, de manière répétée, par l’un de ses services de la jeunesse, il n’a jamais réagi – sauf pour fermer ce service de la jeunesse etlicencier les donneurs d’alerte.

L’investigation de Ms Casey a passé en revue 7.000 documents et elle a rencontré plus de 200 personnes, dont toute l’équipe actuelle et ancienne, les victimes et leurs parents. Le rapport évoque toute son horreur en apprenant que, même si les nombreux détails constituaient des « faits incontestables », les membres du Conseil de Rotherdam « démentaient qu’il pouvait y avoir le moindre problème, ou que si jamais il y en avait un, il n’était pas plus important que ce qu’ils en disaient ».

Il n’est, alors, pas très surprenant que Ms Casey déclare que ce Conseil Municipal « est incapable de faire face à ses propres faiblesses sans procéder à une intervention soutenue ». L’Agence Nationale du Crime affirme que son rapport a identifié un certain nombre de sujets relevant de pratiques potentiellement criminelles sur lesquelles l’agence enquêtera. En réponse, le Secrétaire des communautés, Eric Pickles, a annoncé qu’il envoyait des commissaires délégués par le gouvernement, afin de diriger le Conseil – une mesure extrême et totalement inhabituelle. De nouvelles élections du Conseil doivent se tenir en 2016.

Pourtant, les abus sexuels sur enfants mineurs ne constituent pas simplement un problème, dans une ville isolée du Nord en difficulté. Une autre enquête du gouvernement a été annoncée en juillet dernier, après des allégations parues dans les médias, sur un réseau de pédophilie opérant à Westminster, dans les années 1980. Les forces de police de Londres mènent des enquêtes sur des rapports indiquant que des parties « fines » se déroulent dans une maison d’hôtes du sud-ouest de Londres, auxquelles des députés et d’autres membres de l’appareil dirigeant ont abusé des mineurs en toute impunité. De tels rapports ont gagné en crédibilité, en partie parce que des rumeurs sur le comportement prédateur de Jimmy Savile, une personnalité de la télévision, décédée en 2011, s’est avérée entièrement véridique (et elles ont été effectivement prouvées comme ayant réellement eu lieu).

Pourtant, l’enquête s’est embrouillée, du fait de la sensibilité de ces allégations. Deux Présidentes de commission, désignées par Theresa May, la Secrétaire des affaires intérieures, ont dû démissionner, à la suite de plaintes disant qu’elles étaient trop proches de l’appareil politique pour lequel on leur demandait d’enquêter. Il ne devrait pas y avoir autant de problèmes, à propos du nouveau choix de Ms May : il s’agit de Lowell Goaddard, juge à la Haute-Cour de Nouvelle-Zélande. Elle a précédemment enquêté sur des manipulations de la police, concernant des cas d’abus sexuel dans son propre pays.

Ms May a aussi donné une nouvelle dent dure à l’enquête : le plein pouvoir statutaire de contraindre les témoins à comparaître, à apporter les preuves et à fournir des preuves documentées. L’Etat britannique est sur le point d’être bientôt aux prises avec un flot de terribles accusations. Il ne peut pas les prendre à la légère une fois encore.

- See more at: http://jforum.fr/2015/02/12/le-scandale-des-1400-esclaves-sexuelles-mineures-dans-le-yorkshire/?utm_source=activetrail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter%20du%2011-02-2015-ordi#sthash.3TBO7Uv8.dpuf

Laisser un commentaire

24.Sahi Walo Ki Gali |
cours français/arabe du fre... |
FONDATION ALPHA ET OMEGA DE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GISE ET LE MONDE
| معا  ...
| les enfants d' Albion