• Accueil
  • > L’ancien dirigeant libyen Ahmad Kadhaf Al-Dam : « Je soutiens l’Etat islamique, qui aurait dû être créé il y a 50 ans »

16 février, 2015

L’ancien dirigeant libyen Ahmad Kadhaf Al-Dam : « Je soutiens l’Etat islamique, qui aurait dû être créé il y a 50 ans »

Classé dans : — islamvouscache @ 1:42

L’ancien dirigeant libyen Ahmad Kadhaf Al-Dam : « Je soutiens l’Etat islamique, qui aurait dû être créé il y a 50 ans »

Ahmad Qadhaf Al-Dam_ I Support ISIS, Which Should Have Been Established 50 Years

 

Dans une interview à la chaîne égyptienne Dream2, l’ancien dirigeant libyen Ahmad Kadhaf Al-Dam affirme soutenir l’EI, qui est constitué de « jeunes hommes pieux ». « Cette entreprise aurait dû être menée il y a 50 ans », affirme Al-Dam, cousin de l’ancien dirigeant libyen Muammar Al-Kadhafi.

Extraits de l’interview, diffusée le 17 janvier 2015

 Ahmad Kadhaf Al-Dam : La Libye était un lieu sûr, où « l’approvisionnement provenait en abondance de tout lieu » *. Pendant 40 ans, la Libye était un endroit stable et sûr, et c’était le huitième pays en voie de développement le plus riche au monde. La Libye était un pays qui jouissait de la liberté, de l’honneur et de la fierté. Elle jouait un rôle actif pour mener l’Afrique vers l’idéal des « États-Unis d’Afrique ». Nous étions fiers de nous, et chaque citoyen libyen était estimé dans le monde entier. Aujourd’hui la situation parle d’elle-même : il n’y a pas de sécurité, pas de prospérité, pas de stabilité, pas d’électricité ni rien d’autre. Cette seule équation témoigne de la réalité. Aujourd’hui, tout le monde comprend que nous avons été le jouet d’une conspiration.

Je ne veux pas défendre le passé – nous avions de grandes attentes, et une nouvelle génération est apparue, qui voulait s’exprimer et se révolter pour mettre à bas le régime. C’est le droit du peuple libyen. Cette nouvelle génération ne partageait pas nos rêves, les rêves de Muammar Kadhafi, et n’avait pas la même vision que lui. Mais ce qui est arrivé en Libye – et c’est un épisode honteux de notre histoire – est que la trahison est devenue un point de vue légitime.

Soudainement, nous avons demandé l’aide d’étrangers. Nous sommes devenus les amis des Juifs et des chrétiens – comme Bernard-Henri Levy, la France et l’Italie… En 2011, après 100 ans, l’armée de l’air italienne nous a de nouveau bombardés, alors que nous criions « Allah Akbar » et hurlions sous les missiles. C’était le droit des Libyens de se révolter et de renverser Muammar Kadhafi. Le monde arabe entier est en quête de révolution.

[…]

Intervieweur : Pourquoi [l’Occident] voulait-il liquider Kadhafi ?

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Parce que Kadhafi était en train de mener l’Afrique vers la lumière et l’unité. Il voulait détacher l’Afrique des ambitions occidentales. Ils l’ont perçu comme une menace pour l’avenir de l’Europe. Nous étions sur le point de créer les « États-Unis d’Afrique ».

[…]

Muammar Kadhafi, puisse Allah avoir pitié de son âme, avait l’habitude de diriger des millions de musulmans en prière chaque année, dans un pays africain différent. Il a ramené des centaines de milliers – peut-être des millions – de personnes vers l’islam. L’Occident craignait qu’il transforme l’Afrique en « continent vert ». Ils pensaient que cela se ferait aux dépens du christianisme. Ces colonialistes ont compris que le christianisme, et les langues française et anglaise, allaient pâtir de la vague montante arabe et islamique en Afrique.

[…]

Lorsque je dis que la Deuxième Guerre mondiale n’est pas encore finie, je veux dire que la conspiration contre la nation islamique, ou l’ambition occidentale de cibler et de diviser cette nation n’a rien de nouveau. Certaines personnes ont conspiré et réussi à nous dérober nos rêves et à les transformer en cauchemars. Oui, le monde arabe est arriéré, et il a besoin d’une centaine de révolutions, pas seulement d’une. Cette arriération provient de notre manque de connaissances. Aussi longtemps que cette nation demeurera ainsi… pourquoi sommes-nous arriérés ? Le monde occidental a réussi à atteindre Mars, tandis que nous sommes incapables de collecter les ordures dans nos rues. Nous nous battons les uns contre les autres…

Intervieweur : Vous affirmez que  [l’Occident] a planifié le scandale des caricatures du Prophète Muhammad…

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Bien entendu, parce qu’ils savaient comment nous allions réagir. Nos jeunes hommes sont innocents, même ceux qui appartiennent à l’EI. Je soutiens l’EI, je soutiens sa création. Nos jeunes hommes cherchent un moyen pour faire sortir cette nation…

Intervieweur : Vous soutenez l’EI ? Cette organisation ignorante et arriérée ?

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Je vous prie de m’excuser, mais ils ne sont pas ignorants. Si nous disons que l’EI est l’État de l’Irak et du Levant… L’État islamique en Irak et en Syrie… Cette entreprise aurait dû être menée il y a 50 ans. Nous sommes la seule nation qui n’a pas trouvé sa place sur terre, en raison de nos divisions. Le monde entier s’est uni – l’Allemagne s’est unifiée. L’Italie s’est unifiée. La Turquie est devenue une nation et un État. Les Perses ont créé l’État d’Iran. Où est l’État arabe ?

Intervieweur : Je ne peux toutefois pas soutenir l’entreprise barbare et sanglante de l’EI.

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Je parle des jeunes hommes pieux qui ont rejoint ce mouvement, parce que leur gouvernement ne faisait rien pour défendre l’honneur de notre nation.

Intervieweur : Les jeunes hommes dont vous parlez sont un gang de meurtriers…

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Les jeunes hommes dont nous parlons sont un gang de meurtriers ? Je vous prie de m’excuser, mais ils n’avaient nulle part où aller, aussi ils se sont réfugiés auprès d’Allah.

Intervieweur : Ils se sont réfugiés tout droit chez Satan…

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Excusez-moi, mais je ne voudrais pas être mal compris. Ces jeunes hommes pensent que le salut passe par le retour vers le passé, parce que le monde arabe se trouve dans un état de misère et de défaite. Même les vêtements qu’ils portent sont ceux d’il y a des siècles, et certains d’eux sont encore armés d’épées. Cela montre leur état d’esprit psychologique, qui nécessite un traitement…

Intervieweur : Ce dont ils ont besoin, c’est d’être éradiqués. Vous leur trouvez des excuses, mais ce sont des organisations terroristes sataniques.

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Excusez-moi mais vous parlez de nos enfants. J’adresse mes reproches à nos gouvernements, pas à nos enfants. Nous ne leur avons pas offert d’autre voie pour confronter l’Occident.

[…]

Intervieweur : Sarkozy était le soutien le plus fervent du renversement de Kadhafi, et on dit qu’il a vengé son honneur. Certains ont écrit que Kadhafi aurait agressé sexuellement l’ex-femme de Sarkozy, Cécilia, lorsqu’elle s’était rendue en Libye pour gérer la crise des infirmières bulgares, qui étaient accusées d’avoir transmis le SIDA aux Libyens. C’est l’histoire qui a circulé lorsqu’elle est allée en Libye, et Sarkozy aurait ensuite voulu venger son honneur en renversant Kadhafi.

Ahmad Kadhaf Al-Dam : Tout d’abord, ces gens n’ont aucun honneur, s’agissant de ces questions. Vous connaissez bien les Occidentaux, et vous le savez. De plus, cette Cécilia… Elle ressemble à un ogre. Même si on admet les choses pour le besoin du raisonnement… Je présente mes excuses aux téléspectateurs… Ce n’est pas même une femme, alors qui pourrait bien la désirer ? Cette histoire a été inventée par des Arabes avec une mentalité arabe. C’est une pure fabrication.

Laisser un commentaire

24.Sahi Walo Ki Gali |
cours français/arabe du fre... |
FONDATION ALPHA ET OMEGA DE... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | GISE ET LE MONDE
| معا  ...
| les enfants d' Albion